Que faire en Sardaigne ?

La Sardaigne est une très belle île d’Italie qui se niche au sein de la Méditerranée. Elle est relativement grande, et il y a beaucoup de choses à découvrir un peu partout sur son littoral et à l’intérieur de ces terres montagneuses. Elle regorge de villages pittoresques, de plages magnifiques, et de vestiges historiques qui remontent à plusieurs millénaires. 

Une fois dans votre vie, il faut venir découvrir la Sardaigne. Pour une semaine, pour 10 jours ou pour 15 jours, il y a tant à faire dans ce petit paradis méditerranéen dont les eaux turquoises nous font parfois penser aux Caraïbes.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Scroll to Top

    Que faire en Sardaigne : notre TOP 22 des choses à découvrir

    Malgré que ce soit une île, la Sardaigne est un territoire plutôt vaste avec beaucoup de choses à visiter. Mais alors, comment constituer son itinéraire pour un prochain voyage ? Comment choisir entre les plages, l’archipel de Maddalena, les villages pittoresques, ou bien encore une croisière au milieu des îles ? Découvrons ensemble ce qu’il faut faire et ce qu’il faut visiter absolument pour passer des vacances inoubliables.

    1. Cagliari

    Cagliari est une ville merveilleuse, perchée sur les collines face aux eaux turquoises de la mer Méditerranée. Il y a ici un mélange de styles architecturaux de par son histoire très riche et variée. Bien qu’il y ait une partie moderne, c’est le quartier historique qui est le plus agréable à découvrir. Castello abrite une citadelle dans laquelle vivait l’aristocratie au Moyen Âge. Ici, les petites ruelles sillonnent au milieu des vieux bâtiments qui semblent cacher de nombreux trésors.

    C’est ici que se trouve la cathédrale de Cagliari, qui fut construite au XIIIe siècle dans un style baroque. Sa crypte contient plusieurs tombes des membres de la famille royale de Savoie. Un peu plus loin se trouve la basilique de Bonaria qui vaut également le détour puisqu’elle abrite les reliques d’une statue en bois de la vierge Marie et du Christ.

    Vous verrez s’élever dans le ciel 2 tours de guet, Torre di San Pancrazio et Torre dell’Elefante. Il est possible de monter en haut, pour admirer l’une des plus belles vues sur la région. Un peu plus loin, votre promenade vous mène à Stampace, un ancien quartier ouvrier de Cagliari puis à Villanova, quartier très coloré qui est le plus branché de la ville. C’est ici que vous devez être pour découvrir la vie nocturne.

    Si vous aimez les vieilles pierres, alors vous serez émerveillé de visiter l’amphithéâtre romain dont la construction remonte au deuxième siècle. Il pouvait accueillir à l’époque jusqu’à 10 000 personnes. Autre lieu vestiges du passé, la Villa di Tigellio qui date du Ier siècle avant J.-C. et qui est l’ancienne résidence d’un poète et musicien sarde. Pour en savoir un peu plus, le musée national de l’archéologie est à votre disposition. Il possède une très belle collection de bronze, mais aussi les géants de Mont’e Prama qui sont d’énormes statues de pierre datant du septième siècle avant J.-C. On ne connaît pas encore leur signification et pourquoi elles ont été érigées à l’époque. Juste à côté se trouve une pinacothèque qui est une galerie d’art avec de très belles œuvres datant du XVe siècle.

    Côté tradition, chaque 1er mai se déroule la superbe parade de Sant’Efisio. C’est le sens le plus vénéré de Sardaigne, beaucoup de personnes viennent de toute l’île et accompagnent le Saint qui est transporté sur un magnifique chariot.

    Cagliari est une ville verte, avec beaucoup de parcs agréables pour se balader. Il y a même un jardin botanique qui abrite plus de 3000 espèces de plantes et qui se visite tous les jours en été. Et puisque vous n’êtes pas venu ici en Sardaigne uniquement pour vous enfermer dans un musée ou une église, vous ne manquerez pas d’aller à la plage pour respirer l’air frais, nager, parfaire votre bronzage, ou encore boire un verre en admirant le coucher du soleil. Il y a une longue plage de sable fin avec beaucoup de monde en été et une petite crique avec des eaux turquoises. 

    cagliari
    Cagliari

    2. Nora

    Nora se trouve à quelques kilomètres de Cagliari, sur un promontoire rocheux dans le sud de la Sardaigne. C’est une ville chargée d’histoire, qui fut l’une des plus importantes à l’Antiquité, et qui possède aussi de superbes plages pour lesquelles les touristes viennent justement en voyage.

    La ville a été habitée par plusieurs populations au fil des siècles, chacune ayant contribué à la rendre telle qu’elle est aujourd’hui, à la fois unique et délicate. Le peuple nuragique a fondé la cité il y a bien longtemps, avant d’être remplacé par les puniques qui ont construit une nouvelle ville avec les restes de leurs prédécesseurs. De cette période il subsiste aujourd’hui la Stele di Nora qui est une tablette de pierre écrite. Un peu plus haut sur une colline se trouve le temple de Tanit dont il reste uniquement les fondations avec une petite pyramide. Le cimetière d’origine se trouve partiellement immergé, puisque la montée des eaux a contribué à envahir et inonder les premières constructions d’origine. Petit à petit, les puniques sont remplacés par les envahisseurs romains qui en font une ville florissante de 8000 habitants. 

    Lorsqu’on pénètre sur le site antique romain, on découvre les Terme di Levante qui étaient de très beaux thermes que les habitants aimaient fréquenter. Il y en a trois autres dans la région. Au fil des rues, ou en tout cas ce qu’il en reste, on devine le forum, un complexe d’aqueduc pour alimenter les maisons et les thermes en eau, un amphithéâtre et le théâtre romain. C’est le seul de toute la Sardaigne, et à ce titre, il mérite vraiment le détour. Il fut autrefois un lieu de rencontre essentiel pour les habitants et pouvait accueillir un peu plus de 1000 personnes.

    En dehors de ce site archéologique, vous apprécierez Nora pour son église romane, sa tour de défense et sa plage sur laquelle les falaises abruptes plongent dans l’eau cristalline méditerranéenne.

    nora
    Nora

    3. Sassari

    Avec plus de 120 000 habitants, Sassari est la deuxième plus grande ville de Sardaigne. D’un point de vue touristique, elle possède de nombreux bâtiments historiques, et jouit d’un excellent emplacement pour explorer le Nord de l’ile.

    Au centre de la vieille ville se trouve la sublime Piazza d’Italia qui est bordée de plusieurs bâtiments à l’architecture magnifique. Au centre se trouve un monument entouré de plusieurs paliers. C’est le lieu le plus emblématique de Sassari, avec de belles boutiques, des cafés et des restaurants. La cathédrale Saint-Nicolas est tout aussi magnifique, avec une façade de style roman mais également d’autres styles architecturaux qui sont venus se greffer au fil de son histoire. L’intérieur possède des chapelles richement décorées. À la périphérie de la vieille ville se trouve l’église de Santa Maria di Betlem qui possède une façade de pierre avec une grande rosace, un grand dôme sur son toit, et de belles chapelles décoratives à l’intérieur.

    La Piazza Castello est la deuxième plus grande place de la ville, avec un très beau jardin fleuri et de majestueux palmiers pour l’élever. Il y avait ici autrefois le château Aragonese, dont une partie peut encore se visiter de nos jours. À 10 minutes à pied se trouve le musée national Sanna qui présente l’histoire et l’archéologie de Sassari. Il abrite des poteries et des céramiques anciennes, des peintures, des poteries et des céramiques anciennes, des faïences et des bijoux.

    Puisque vous êtes ici, vous pourrez prendre un bol d’air dans le charmant jardin public dans lequel se trouve un étang avec une fontaine et de magnifiques arbres exotiques.

    sassari
    Sassari

    4. Castelsardo

    Castelsardo est une ville pittoresque du nord de la Sardaigne. Elle est connue bien sûr pour son ancien château, mais aussi pour ses très belles plages de sable fin au bord de la Méditerranée. 

    Dressé sur ce promontoire rocheux, la ville a conservé ce côté médiéval avec le château qui domine le sommet comme pour protéger chaque personne qui habite les lieux. Qu’il est agréable de grimper sur la colline et de parcourir les ruelles avec ses marches étroites pour monter jusqu’à ce fameux château Doria.  Il abrite le musée des entrelacs, qui présente des articles manufacturés sous différentes formes. Cela va de la boulangerie aux activités agricoles, en passant par la pêche ou bien encore la fonction religieuse. En parlant de cette dernière, il y a d’autres belles églises dont celle de San Antonio Abate à découvrir.

    En bas de la colline se trouve une belle petite plage et un port de plaisance. Un très bel endroit pour terminer la journée après avoir parcouru les pentes parfois abruptes de ce beau petit village qui nous transporte longtemps en arrière. 

    castelsardo
    Castelsardo

    5. Basilique Santissima Trinità di Saccargia

    La Basilique Santissima Trinità di Saccargia est un monument incontournable à découvrir lorsque l’on vient visiter la Sardaigne. Ici, le paysage est magnifique avec de vertes collines qui entourent une pleine sur laquelle s’élève le clocher de l’église. Ressemblant très fortement à l’église de Murano en Corse, sa façade alterne des rayures blanches et des rayures plus foncées qui correspondent au type de pierres utilisées : le calcaire et le basalte. Sa façade est d’ailleurs magnifiquement décorée avec des arches et des motifs géométriques.

    À l’intérieur, il y a très peu de choses à découvrir à part la magnifique fresque au sein de l’abside. Cette œuvre représente des scènes évangéliques avec un style qui rappelle parfaitement l’art byzantin. On estime qu’elle remonte à la fin du XIIe siècle, même si on ne connaît pas très bien son histoire ni son auteur. Il y a aussi une belle statue de bois de la madone datant du XVe siècle, et un retable qui est une peinture sur un panneau réalisé à la même époque.

    Tout autour, on aperçoit les ruines du monastère qui se dressait ici autrefois autour de l’église. La Basilique Santissima Trinità di Saccargia constitue un très bel endroit à découvrir, d’autant plus qu’il n’en existe aucune autre en Sardaigne.

    santissima trinità di saccargia
    Eglise santissima trinità di saccargia

    6. Alghero

    Alghero est la cinquième ville la plus peuplée de Sardaigne, avec 50 000 habitants. Mais c’est aussi l’une des villes médiévales les mieux conservées d’Italie. Le centre-ville historique est entouré de murs de défense qui ont été construits au XVIe siècle. Aujourd’hui, c’est une très belle promenade à effectuer, pour admirer différentes tours mais surtout pour profiter le soir d’un magnifique coucher du soleil. 

    Le monument principal est la cathédrale Santa Maria qui est construite dans le style gothique catalan et qui remonte au XVIe siècle. Il est possible de monter dans le campanile pour profiter de superbes vues sur la ville. Un peu plus loin, près du jardin public s’élève la Torre Porta a Terra à 23 m de hauteur. De sa terrasse au deuxième étage, il y a une vue imprenable sur les environs. La tour abrite aussi un musée qui retrace l’histoire de la ville.

    Nous vous avons parlé de la cathédrale, mais l’église San Francesco est beaucoup plus jolie. Après un effondrement, sa façade fut rénovée dans le style renaissance, et son cloître du XIVe siècle constitue un lieu enchanteur à ne pas manquer. 

    Pendant votre promenade, vous irez sur la Piazza Civica qui est bordée de belles boutiques, de cafés et de restaurants. Et si vous aimez les bijoux en corail rouge, vous trouverez aussi beaucoup de bijouteries qui en proposent comme nulle part ailleurs. 

    Maintenant que vous connaissez tout de la ville, que diriez-vous d’aller vous détendre à la plage ? Ici, il y a une plage principale de sable fin, mais surtout plusieurs petites criques dominées par la montagne. Il y a suffisamment d’endroits pour se poser discrètement et profiter de la douceur méditerranéenne. Si vous choisissez de rester dormir à Alghero, vous profiterez d’un coucher de soleil à couper le souffle.   Puisque vous êtes ici, et qu’il y a de nombreux vignobles dans les environs, n’auriez-vous pas envie d’effectuer une dégustation de vin et d’huile d’olive dans une ferme locale ? Si c’est le cas, alors nous vous proposons de réserver votre excursion vie a le lien ci-dessous.

    alghero
    Alghero

    7. Bosa

    Bosa est une jolie ville de 8000 habitants qui se trouve sur une petite colline à l’intérieur des terres. C’est un endroit magnifique, avec des jolies ruelles qui permettent d’admirer les portes des bâtiments et les fleurs que les habitants mettent un peu partout. La rue principale pavée dispose de cafés et restaurants, et de petites boutiques pour flâner tranquillement dans ces lieux pittoresques.

    Il faut absolument traverser le pont pour sortir de la ville principale afin d’admirer tous ces bâtiments colorés de l’autre côté de la rive. C’est ici que vous devrez faire votre photo souvenir pour prouver que vous êtes bienvenu à Bosa. La ville dispose de plusieurs monuments comme l’église San Pietro, une tour argentine, la cathédrale dell’Immacolata Concezione mais aussi le château de Bosa. De nature médiévale, il se trouve au sommet de la colline, on y accède par un chemin de pierre et par un escalier. Une fois arrivée là haut, la vue sur les environs est exceptionnelle. 

    Bosa, ce sont aussi de merveilleux musées qu’il ne faut pas manquer si vous avez un peu de temps libre. Le premier d’entre eux est le musée de la Casa Deriu qui raconte l’histoire de la vie dans une maison noble. Le musée a conservé le mobilier d’origine, ainsi que les lieux destinés aux domestiques et le linge à broderie qui était la fierté des artisans de la ville. La maison se répartit sur trois étages, avec des expositions temporaires au premier niveau, tandis que l’étage supérieur est l’exemple parfait d’une maison bourgeoise du XIXe siècle avec une décoration majestueuse.

    Autre musée à découvrir, le musée Delle Conce qui se trouve dans l’un des bâtiments les mieux conservés datant du XVIIIe siècle. À l’époque, il y avait ici des tanneries à l’intérieur des usines qui se dressent le long du fleuve. Le visiteur peut apercevoir les réservoirs d’origine et s’imaginer à quel point le travail des ouvriers pouvait être difficile pour manipuler le cuir.

    bosa
    Bosa

    8. Oristano

    Oristano se situe à l’ouest de la Sardaigne. C’est une ville qui possède une beauté naturelle avec de très beaux bâtiments historiques. C’est au Moyen Âge que la ville a commencé à avoir une importance dans la région. La ville est connue pour l’événement Sa Sartiglia qui a lieu chaque année au mois de février. C’est une sorte de carnaval avec des habitants déguisés qui organisent un concours d’équitation. Il y a même un petit musée consacré à cet événement. 

    Dans le cœur de la ville, la place Éléonore est bordée de beaux bâtiments historiques, et en son centre se trouve la statue de cette personnalité respectée et aimée de l’histoire sarde. Un très beau musée abrite des reliques de l’époque nuragique ainsi que des artefacts médiévaux. La Piazza Roma qui est l’autre lieu de vie important de la ville est une vaste place qui abrite des boutiques, des cafés et des restaurants mais aussi la célèbre tour di mariano qui se trouvent en son centre. Il est possible de monter en haut pour avoir une belle vue sur la ville.

    La pinacothèque de Oristano est une très belle collection de peintures sardes. Celle-ci fut offerte à la ville par son propriétaire qui a demandé qu’elle soit exposée publiquement dans un musée. Le bâtiment abrite aussi des expositions d’art temporaire, la bibliothèque municipale, et un musée de la poterie.

    En se dirigeant vers la gare, vous verrez la cathédrale Santa Maria Assunta qui fut construite sur une ancienne église byzantine. L’intérieur abrite de belles chapelles avec plusieurs styles architecturaux qui prouvent que l’église a été enrichie d’un point de vue décoratif à plusieurs périodes de son histoire. Autres monuments religieux importants, l’église Saint-François de style gothique qui abrite le crucifix de Nicodemo, une très belle statue polychrome réalisée en Toscane et importée en Sardaigne au XIVe siècle.

    oristano
    Oristano

    9. Nécropole de Anghelu Ruju

    La nécropole qui se trouve dans la région de Alghero a été découverte par hasard en 1903. C’est un des plus grands cimetières préhistoriques de Sardaigne, avec près de 40 grottes artificielles qui ont été creusées dans une corniche. C’est un site archéologique de premier ordre, à la foie fascinant et mystérieux, qui embarque les touristes dans un endroit où le respect des morts s’impose.

    L’architecture de ces demeures éternelles et souvent ornées de détails inspirés de la demeure des vivants. On trouve des marches, des piliers, des corniches, des fausses portes et même des fausses fenêtres. Dans chaque petit recoin les morts ont été enterrés avec les objets qui leur est utile au cours de leur vie. Cela pouvait être des bijoux, des vases, ou bien tout simplement des outils de la vie quotidienne.

    Plusieurs tombes sont remarquables, comme celle qui possède une porte finement sculptée dans la roche sur laquelle on peut admirer des têtes de taureaux qui représentaient alors la divinité masculine. La tombe numéro 28 possède des gravures associées au couple divin du taureau mère.

    anghelu necropole
    Nécropole d'Anghelu

    10. Les grottes de Sardaigne

    Beaucoup de touristes viennent en Sardaigne pour profiter des plages avec une eau turquoise, ou bien encore pour découvrir les monuments historiques de ces villes et villages. Pourtant, la Sardaigne abrite aussi de vrais trésors naturels que sont les grottes souterraines. Du nord au sud, il y en a plusieurs à ne pas manquer dont les plus célèbres sont la grotte de Neptune et la grotte de Bue Marino.

    La grotte de Neptune

    La grotte de Neptune se trouve au nord-ouest de la Sardaigne, non loin de la ville d’Alghero. C’est un pêcheur qui l’a découvert au cours du XVIIIe siècle. C’est l’une des plus grandes grottes marines d’Italie, formée il y a environ 2 000 000 d’années. On y accède par la mer avec des bateaux d’excursion par la terre par un célèbre escalier. À pied, le trajet est loin d’être reposant, puisqu’il faut d’abord descendre puis remonter une pente abrupte. L’escalier constitue une véritable œuvre architecturale avec 654 marches qui relient le sommet jusqu’à l’entrée de la grotte. Sur le chemin, vous profiterez de belles vues panoramiques sur la mer.

    Une fois à l’intérieur, la grotte de Neptune impressionne par la beauté de ces grandes salles. Seulement 1 km se visite, mais la grotte s’étend sur une longueur de 4 km sous la montagne. En dehors de ces stalactites et stalagmites, il y a un joli lac salé d’une profondeur de 9 m dans lequel il vaut mieux éviter de se baigner. On trouve aussi une plage de sable. Parmi les stalagmites, la fontaine d’eau bénite et une concrétion qui fait parti des plus belles de la région méditerranéenne. Dans une autre salle se trouve une majestueuse colonne de 18 m de hauteur, ou encore un grand orgue dans une pièce suivante.

    grotte de neptune
    Grotte de Neptune

    La grotte de Bue Marino

    La grotte del Bue Marino doit son nom à une espèce de phoque qui habitait ici autrefois. Son entrée est impressionnante, on n’y accède par de superbes arches qui plongent dans l’eau turquoise cristalline. Les bateaux d’excursion y accèdent facilement, ce qui est un très bon moyen pour découvrir les lieux sans se fatiguer. La grotte serpente sur une distance de 15 km dans les entrailles de la terre. Elle fait partie d’un vaste réseau de tunnels souterrains d’une longueur totale de 70 km.

    Seule une partie est ouverte aux visiteurs, qui peuvent y admirer des gravures rupestres de figures humaines, dont l’époque remonte à l’ère néolithique. La visite se poursuit sur un sentier à l’intérieur d’un grand tunnel qui longe plusieurs lacunes dont un lac salé souterrain qui est l’un des plus grands du monde. Les stalactites et stalagmites s’offrent à la vue des personnes qui ont fait l’effort de venir jusqu’ici pour les admirer. Grâce au rayon lumineux qui pénètre dans la grotte, elles sont le théâtre de spectacles chromatiques fascinants. La visite se termine jusqu’à la plage des phoques où ils avaient l’habitude de donner naissance aux petits.

    grotte de bue marino
    Grotte de Bue Marino

    La grotte de Su Marmuri

    Dans les terres sauvages de Sardaigne se trouve la grotte de Su Marmuri, l’une des qualités les plus impressionnantes du vieux continent. Environ 850 m peuvent se visiter à l’intérieur, où se trouvent 2 petits lacs en plus de stalactites et stalagmites et de colonnes spectaculaires. Les biologistes y ont découvert certaines espèces endémiques comme un amphibien des cavernes et un coléoptère souterrain.  

    grotte de su marmuri
    Grotte de Su Marmuri

    La grotte de Ispinigoli

    La grotte d’Ispinigoli est une grotte fossilisée dans laquelle la température est toujours fraîche et constante. On n’y accède par une terrasse naturelle, après avoir descendu quelques marches d’un escalier. Dès l’entrée, une colonne calcaire de 38m de haut se dresse sous nos yeux. C’est un spectacle fascinant, ce n’est pas étonnant que ce soit l’une des plus hautes d’Europe. Aux alentours se trouvent d’innombrables stalagmites et stalactites qui offrent un superbe spectacle chromatique.

    grotte de ispinigoli
    Grotte de Ispinigoli

    11. Olbia

    Olbia est une petite ville du nord-est de Sardaigne qui se trouve dans un cadre privilégié au bord de mer. Son centre historique est la première chose à découvrir, avec sa rue principale commerçante et ses nombreuses ruelles adjacentes. L’église san Paolo est remarquable avec un dôme multicolore, il faut absolument aller la voir. Un peu plus loin se dresse la basilique de San Simplicio qui est un édifice de style roman datant du XIIe siècle. À l’intérieur se trouvent de superbes fresques historiques sur les murs.

    Olbia possède aussi son propre musée archéologique, qui se trouve en face du Vieux-Port et que l’on reconnaît à son architecture moderne. Il retrace toute l’histoire de la ville et de la Sardaigne, ce qui permet de mieux comprendre les nombreux vestiges que l’on peut trouver sur sa route. Au rez-de-chaussée se trouvent les restes de certains navires romains qui ont été trouvés dans les eaux locales. Parmi les autres points forts, un petit bateau en bronze de l’époque nuragique et une tête d’Hercule qui a été trouvé au fond de l’eau.

    olbia
    Olbia

    12. L’archipel de Maddalena

    L’archipel de Maddalena se compose de 60 iles dont 2 seulement sont habitées. Les iles principales sont au nombre de 7. Les paysages y sont sublimes, avec une eau turquoise cristalline qui est la raison de la présence de nombreux touristes pendant les vacances. Découvrons un peu ses îles qui ressemblent souvent un petit coin de paradis. Il faut dire que les paysages sont somptueux, avec des côtes rocheuses et de nombreux sentiers de randonnée pour se balader. Mais si l’on vient ici se perdre dans les îles, c’est avant tout pour trouver une plage paradisiaque pour se baigner et pour bronzer. À certains endroits, le sable est très fin, bien blanc, le contraste est saisissant avec la couleur de l’eau. On y accède par bateau, par sentiers, mais une chose est sûre, on ne vient jamais ici par hasard. Et quand on veut être tranquille, on découvre toujours une petite crique accessible moins facilement ce qui décourage les autres d’y venir. On trouve de nombreuses espèces végétales endémiques, dans une végétation luxuriante qui invite à la découverte.

    Si vous ne souhaitez passer qu’une journée dans les environs, nous vous proposons de réserver une croisière qui vous emmène à la découverte de tout l’archipel avec les commentaires qui vont avec. À bord d’un bateau dont le capitaine est un personnage, vous naviguez près des côtes rocheuses des plus belles îles et vous apercevez ses plages de sable fin et ses collines verdoyantes.

    maddalena
    Archipel de Maddalena

    13. L'île de San Pietro

    L’île de San Pietro se trouve dans le sud-est de la Sardaigne, on la reconnaît facilement pour ses falaises escarpées et son littoral bordé de superbes criques. La seule ville de l’ile est Calforte. Son origine remonte au XVIe siècle lorsque les pêcheurs et les commerçants de la ville de Gênes sont venus la fonder dans cet endroit isolé. Il est bon de se promener autour des anciens murs et de découvrir l’architecture locale.

    Aujourd’hui, on vient principalement pour profiter de la plage et nager dans des eaux cristallines, mais il y a aussi des choses à visiter à Calforte. Vous ne manquerez pas de visiter le musée de la mer qui raconte l’histoire de la population qui s’est installée ici, parlant de leur métier et de leur tradition. 2 églises valent également le détour de par leurs styles architecturaux qui montrent les différentes périodes de l’histoire qui se sont succédé ici.  

    Pour rejoindre l’île de San Pietro, il faut prendre le ferry depuis la Sardaigne qui vous emmène ici en un peu plus de 30 minutes.

    Aujourd’hui, on vient principalement pour profiter de la plage et nager dans des eaux cristallines, mais il y a aussi des choses à visiter à Calforte. Vous ne manquerez pas de visiter le musée de la mer qui raconte l’histoire de la population qui s’est installée ici, parlant de leur métier et de leur tradition. 2 églises valent également le détour de par leurs styles architecturaux qui montrent les différentes périodes de l’histoire qui se sont succédés ici. 

    Pour rejoindre l’ile de San Pietro, il faut prendre le ferry depuis la Sardaigne qui vous emmène ici en un peu plus de 30 minutes.

    san pietro
    L'ile de San Pietro

    14. L'île de l'Asinara

    Asinara est une petite île inhabitée de 52 km² qui se trouve au nord-ouest de la Sardaigne. C’est aussi une zone maritime protégée sur laquelle seulement les visiteurs accompagnés d’un guide peuvent venir. L’animal emblématique du coin est l’âne albinos que l’on appelle également l’âne d’Asinara.

    Pour venir ici, il faut donc choisir une excursion accompagnée. Il est possible de faire la découverte de l’île en bus, qui parcourra les 25 km de route et fait une halte pour ceux qui ont envie de se baigner. La même visite se fait avec une grosse Land-Rover qui embarque jusqu’à huit personnes. Si vous aimez marcher, un guide nous accompagnera le long des collines pour profiter de la vue merveilleuse sur les coins sauvages et sur la Méditerranée. Peut-être qu’une balade à vélo vous conviendra mieux ? Dans ce cas, vous effectuerez exactement le même trajet qu’en bus, mais en pédalant sur une bicyclette. Un très bon moyen pour se sentir au plus près de la nature.

    ile asinara
    L'île de l'Asinara

    15. L'île de Sant'antioco

    L’île de Sant’Antioco est l’une des plus grandes qui se trouve dans le sud-ouest de la Sardaigne. Sant’Antioco et Calasetta sont les deux endroits habités les plus touristiques et les plus populaires. Le village principal abrite plusieurs musées et des sites archéologiques dont une nécropole unique ainsi qu’une basilique du Ve siècle. 

    Parmi les attractions touristiques historiques, de nombreux vestiges montrent que l’île était déjà habitée pendant l’Antiquité. On recense ainsi des menhirs, le tombeau des géants, le nuraghe de Marteddu et bien d’autres vestiges encore. Le meilleur moyen de s’y intéresser est encore de visiter le musée archéologique Ferrucio Barreca. 

    Si les musées vous intéressent, vous ne manquerez pas de visiter le musée ethnographique, le musée de la mer et des charpentiers, ou encore le musée d’art contemporain. Autant d’endroits qui permettent de se cultiver dans un cadre paradisiaque et de bien connaître l’esprit de ce territoire qui est relié au continent par un petit isthme.

    Sant Ant’ioco possède de nombreuses plages très prisées des touristes. Il y en a pour tous les goûts, si vous aimez vous reposer sur une plage de sable fin, alors la plage de la Salina sera votre lieu de prédilection. Au contraire, si vous préférez le vent pour surfer, la Grande Plage est plutôt à conseiller. Quoiqu’il en soit, en parcourant la côte, vous trouverez obligatoirement un très bel endroit pour vous poser et profiter de vos vacances en Sardaigne.

    santantioco
    L'île de Sant'antioco

    16. L'île de la Caprera

    Caprera est la deuxième plus grande île de l’archipel de Maddalena. Ici, seule la nature est présente, puisqu’il est interdit de construire quoi que ce soit pour défigurer le paysage. Il n’y a que la maison de Garibaldi qui vécut ici pendant les 26 dernières années de sa vie qui est présente. C’est aujourd’hui un musée qui présente ses effets personnels, une exposition consacrée à sa vie et ses conquêtes militaires. L’endroit en vaut la peine, d’autant plus qu’il y a une vue magnifique sur toute l’île de Caprera. L’ancienne forteresse militaire et le belvédère sont les autres endroits où l’on bénéficie d’un très beau point de vue.

    À part cela, il n’y a que la nature observée et les plages à découvrir sur cette terre. Le long des 45 km de côtes, vous découvrirez de très beaux paysages, avec parfois des plages de sable fin et blanc et des rochers de granit rose qui émergent, d’autrefois des criques presque désertes où l’on a l’impression de se sentir seul au monde. Quoi qu’il en soit, il faudra toujours marcher pour les atteindre, alors munissez-vous de bonnes chaussures pour ne pas glisser.

    caprera
    L'île de la Caprera

    17. Orgosolo

    Orgosolo est une petite ville de 4500 âmes à l’allure médiévale qui se trouve au cœur de la Sardaigne. L’endroit est entouré de montagnes, nous sommes ici à 620 m d’altitude. Les peintures murales sont le point d’attraction de la ville. En se baladant dans le centre-ville, les peintures sont présentes partout, emmenant le visiteur dans l’histoire et la culture sardes. C’est dans les années 70 qu’elles ont commencé à voir le jour grâce à un mouvement alternatif de contestation. Des artistes locaux et internationaux ont contribué à transformer la ville en un musée en plein air qui abrite aujourd’hui plus de 150 œuvres. On trouve des représentations très différentes, comme des femmes qui manifestent pour avoir plus de droits, ou bien encore des soldats qui refusent d’aller combattre. Au centre de la Sardaigne, dans ce pays reculé, ces peintures permettent de s’imprégner de l’esprit local et de découvrir la vie des gens simples et leurs occupations quotidiennes.

    Le Supramonte di Orgosolo forme un territoire idéal pour faire de la randonnée à la découverte des grottes, des gorges, et des espèces locales comme l’aigle qui vient ici faire son nid. Venir dans cet endroit permet de faire un saut dans le passé de 1000 ans. Avec ses 450 m de hauteur, le canyon Gorroppu constitue l’un des plus profonds de notre vieux continent. Les cabanes de bergers parsèment la forêt, mais ce sont surtout les tombeaux préhistoriques de géants qui impressionnent ici.

    orgosolo
    Orgosolo

    18. Le Trenino Verde ( train vert )

    Le train vert n’est pas un train comme les autres en Sardaigne. c’est une vraie attraction touristique qui emmène les voyageurs à travers 438 km de distance. En dehors de son côté désuet et amusant lorsque l’on monte à bord, ce sont les paysages que l’on découvre le long du trajet qui sont époustouflants. Les points de vue sur la Sardaigne se succèdent au fil des kilomètres, nous faisant apercevoir parfois des vignobles et des oliveraies, parfois des vallées profondes recouvertes de chêne-liège. Lors d’un séjour moyen dans cette île méditerranéenne, cette balade en train constitue à notre sens un incontournable.

    treninoverde
    Le Trenino Verde

    19. Les Nuraghi

    Les nuraghes sont des constructions mégalithiques qui datent de plusieurs siècles avant J.-C. lorsqu’il y avait à l’époque des bergers et des paysans en Sardaigne. C’est une vraie curiosité de l’ile puisqu’il est difficile de retrouver des constructions semblables ailleurs en Europe. Au total, il y en a plus de 7000 dont certaines possèdent des dimensions impressionnantes. On estime que ces édifices servaient de lieu de vie mais également de tours de défense, pour se protéger des éventuels envahisseurs. A certains endroits, il y a de véritables murailles qui relient les nuraghes entre elles constituant ainsi des murs infranchissables.

    Les temples pluies sont des constructions qui ont été faites par la civilisation nuragique qui a remporté avec elle bon nombre de ses secrets. Ce sont des grands puits qui ont été conçus de manière à refléter la lumière de la lune sans savoir vraiment pourquoi.

    Le mieux conservé est le Santuario di Santa Cristina à Paulilatino.

    nuraghi
    Les Nuraghi

    20. Tharros ( site archéologique )

    Tharros a été fondée au huitième siècle par les Phéniciens, puis par les Romains. À leur arrivée, les Romains ont gardé intact l’organisation de la ville, intégrant leurs bâtiments à ceux qui existaient déjà. Les vandales puis les sarrasins sont venus ici comme des envahisseurs poussant les habitants à quitter la ville en 1070.

    C’est seulement au cours du siècle dernier que les vestiges ont été mis à jour par des fouilles italiennes et françaises. En se promenant dans les ruelles typiques, on peut tenter de s’imaginer en train de déambuler au milieu des boutiques d’une ville d’antan. Il y avait ici un aqueduc pour acheminer l’eau vers les bâtiments, ainsi que des thermes que les romains adoraient particulièrement.

    tharros
    Tharros

    21. La Costa Smeralda

    La Côte d’Émeraude se trouve dans le nord-ouest de Sardaigne, avec des plages de sable blanc, de très belles stations balnéaires, et des bateaux de luxe. C’est une perle de l’Italie, une des raisons uniques pour laquelle les touristes viennent ici chaque année. Mais la Côte d’Émeraude, ce sont aussi des sites archéologiques étonnants et des lieux historiques à découvrir.

    Parmi les villes les plus célèbres, Porto Cervo qui est une station balnéaire luxueuse créée dans les années 60. Il n’y a que 420 habitants à l’année, mais pendant les vacances, c’est une zone de villégiature très fréquentée. Les yachts les plus grands viennent accoster ici dans la marina. Porto Cervo est un très bel endroit pour se balader, et si vous n’êtes pas occupé à rêver devant tout le luxe qui vous entoure, vous irez découvrir son église, sa vue panoramique, et la belle architecture de ces bâtiments.

    Porto Rondo est un autre village pittoresque très fréquenté par les touristes en été. Sa marina peut accueillir jusqu’à 800 bateaux. Beaucoup de yachts viennent ici pour profiter de la beauté des lieux pendant les vacances. Il y a beaucoup de plages idylliques dans les environs.

    Cannigione se trouve à 10 km de là, près d’une crique profonde et populaire. Il y a une très vaste plage de sable fin doré, recouverte de beaucoup de monde pendant la saison touristique. C’est un endroit fantastique pour faire de la plongée sous-marine, c’est d’ailleurs l’un des plus beaux spots d’Italie. Et si vous souhaitez découvrir l’archipel de Maddalena, c’est d’ici qu’il faut partir en bateau d’excursion.

    San Pantaleo est un village montagneux qui se trouve naturellement à l’intérieur des terres. Son histoire remonte à 800 ans avant J.-C. En s’y baladant, vous découvrirez le charme de la vie traditionnelle sarde. 

    Poltu Quatu se trouve à l’extrémité nord de la Côte d’Émeraude, proposant une vue magnifique sur les eaux turquoises de la mer. Caché dans cet endroit secret, on vient ici pour pratiquer de nombreuses activités nautiques comme la plongée sous-marine, le snorkeling, ou encore des croisières en bateau pour aller observer les dauphins.

    cote emeraude
    La Costa Smeralda

    22. Les plus belles plages de Sardaigne

    La Sardaigne est une destination idéale pour se reposer sur des plages magnifiques avec une eau turquoise et cristalline pour se baigner. Bien sûr, il y a beaucoup d’endroits à découvrir en ce lieu, des vestiges de l’Antiquité, de très belles villes historiques, et des cathédrales inoubliables. Mais il y a surtout de très belles plages à couper le souffle. Faisons un peu le tour de celles qu’il faut absolument connaître.

    Porto Istana est une plage de sable blanc avec une mer d’émeraude située au sud d’Olbia. Le sable descend doucement dans la mer ce qui permet aux enfants de profiter pleinement des lieux pour s’amuser et se rafraîchir.

    La plage du Prince est l’une des plus belles plages de la Côte d’Émeraude. Son sable fin bordé de rochers et entouré de végétations arides méditerranéennes en font un endroit absolument magique. Le sable et le granit forment un mélange de couleurs qui se subliment avec le soleil.

    La plage de Porto Giunco est une très grande étendue de sable blanc, très fin, avec des eaux bleues claires tout à fait époustouflante. Ici, on a plutôt l’impression de se trouver dans les Caraïbes qu’en Europe méditerranéenne.

    La plage de Pelosa est un petit paradis au cœur de la Méditerranée. Dans le nord-ouest de la Sardaigne, c’est l’une des plus belles plages d’Italie, un paradis naturel de sable fin avec des eaux peu profondes.

    Très appréciée par les touristes et les sardes, la plage de Tuerredda est une crique suggestive qui surplombe la mer dans laquelle les nuances de bleu se mêlent tel un tableau d’artistes. C’est un endroit idéal pour se détendre, parfait pour les familles avec enfants. 

    La plage de Santa Giusta est un endroit où il y a très peu de fond, ce qui constitue une superbe piscine naturelle. Un gros rocher de granite se trouve sur le côté, pour protéger les familles et enfants qui aiment venir s’amuser dessus.

    Au sud de la Sardaigne, la plage de Su Giudeu est entourée de dunes qui s’élèvent jusqu’à 20 m de hauteur. Sur le côté se trouve un énorme rocher sur lequel les chèvres viennent paître au printemps. Le fond sablonneux est très peu profond, ce qui permet de se baigner dans des conditions idéales. 

    Enfin, pour terminer notre tour des plus belles plages de Sardaigne, nous vous proposons de découvrir la plage de Punta Molentis qui a de petites traînées roses sur son rivage. Bien abrité du vent, elle permet de se baigner tranquillement et si l’on veut faire un peu de sport, grimper jusqu’en haut du rocher qui se trouve à côté peut constituer une bonne activité.

    sardaigne plages
    Les plus belles plages de Sardaigne

    Informations pratiques pour bien visiter la Sardaigne

    Ou dormir en Sardaigne?

    Il est très difficile de vous conseiller un endroit particulier pour dormir en Sardaigne, tellement il y a de lieux variés pour séjourner. Idéalement, il vaut mieux faire des petits séjours de trois ou quatre jours avant de rejoindre un autre endroit un peu plus éloigné et de parcourir les environs. Grâce à notre article, vous pouvez préparer votre itinéraire pour votre prochain voyage en Sardaigne, et nous vous proposons de réserver votre hôtel ou un autre type d’hébergement avec notre partenaire ci-dessous :

    Comment se déplacer en Sardaigne?

    La Sardaigne est une grande île, Il est difficile de se déplacer uniquement par les transports en commun. C’est pourquoi vous devrez louer une voiture de location pour parcourir les différents endroits de cette partie magnifique de l’Italie. Nous vous proposons ci-dessous de réserver dès à présent votre véhicule avec notre partenaire :

    Si toutefois vous n’avez pas le permis, le train et le bus peuvent être une alternative à considérer. Le train est le moyen le plus rapide pour se déplacer en Sardaigne, mais le réseau ferroviaire n’est pas très étendu. Vous ne pourrez rejoindre que les villes principales de la côte tandis qu’il n’y a pratiquement aucune liaison vers l’intérieur à cause de la présence des montagnes.

    Quand vous ne pourrez pas continuer votre trajet en train, il faudra prendre le bus de Sardaigne. Il existe des gares dans chaque grande ville, où l’on peut acheter son billet pour relier les petits villages.

    Comment venir en Sardaigne ?

    Pour venir en Sardaigne, il n’y a pas d’autres solutions que de prendre l’avion ou le ferry. il y a trois aéroports en Sardaigne, l’aéroport de Cagliari, l’aéroport d’Olbia, et l’aéroport d’Alghero. Plusieurs compagnies low cost desservent l’île à partir de toutes les villes d’Europe. 

    Si vous n’aimez pas l’avion, vous pouvez toujours prendre le ferry pour rejoindre l’un des grands ports de Sardaigne. Toute l’année, les féeries relient la Sardaigne depuis Gênes, Naples, Palerme, ou encore Livourne. ils sont très confortables, certains proposent même des cabines avec une salle de bain. Les petits budgets se contenteront d’un siège inclinable, cela dépend de la durée et si vous voyagez le jour et la nuit. En provenance de France, les féeries partent de Marseille, Toulon et Nice pour rejoindre la Sardaigne. Depuis la Corse, il y a une liaison principale entre Bonifacio et Santa Teresa di Gallura, mais d’autres féeries partent également de Bastia, Ajaccio et Propriano.

    Quand partir en Sardaigne ?

    La Sardaigne bénéficie d’un ensoleillement de 300 jours par an, au même titre que l’île de Porquerolles en France qui est considérée comme un vrai joyau pour vivre au soleil. Toutefois, les températures sont différentes entre le littoral et l’intérieur qui est plus montagneux.

    Pendant les mois d’été, il fait très chaud en Sardaigne, comme dans le sud de la France. Les températures dépassent les 30°, offrant un climat optimal pour profiter de la plage et se baigner dans une eau à 26°. Toutefois, il peut y faire vraiment trop chaud si l’on veut découvrir les autres endroits plus historiques, ou bien encore faire de la randonnée à la découverte des charmes sardes.

    Nous considérons si vous avez le choix de la période de votre séjour de partir en Sardaigne à la fin du printemps jusqu’au début de l’automne et en évitant le mois de juillet et le mois d’août. À cette période, les températures sont douces, il fait encore 25° la journée, ce qui permet de profiter aussi bien de la plage que des endroits à visiter dans les terres. En plus, il y a moins de monde, et les prix sont bien moins chers en général.

    Combien de temps pour visiter la Sardaigne ?

    De par son étendue, il est conseillé de partir idéalement pour 10 jours afin de découvrir les charmes de la Sardaigne. Que ce soit en véhicules de location, en bus ou en train, il faut compter un certain temps pour effectuer les liaisons entre les différents points de visite. Aussi, la Sardaigne compte un archipel auquel il faut considérer au moins une journée complète pour en profiter un minimum. 

    Si vous ne pouvez venir qu’une semaine en Sardaigne, alors faites vraiment des choix essentiels pour ne pas passer votre temps dans les transports ou dans la voiture. Il vaut mieux découvrir qu’une partie de l’île et se réserver la suite pour une autre fois que de vouloir tout faire d’un seul coup sans vraiment profiter du cadre bucolique et reposant.

    Retour haut de page