Fort Saint Elme de Malte : le musée de la guerre à Malte

Le fort Saint Elme ou St Elmo se trouve à l’extrême nord de la capitale de la Valette. Ce monument est un témoin d’une page importante de l’histoire de Malte. Il fut construit par les chevaliers de Saint-Jean pour se protéger des grandes puissances voisines. Il a résisté à de nombreuses attaques notamment de la part des ottomans ( les turcs ) et aussi aux bombardements pendant la seconde guerre mondiale.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    1. L’Histoire du Fort Saint Elme de la Valette

    Ce sont les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean qui ont ordonné la construction du fort Saint Elme afin de se protéger des attaques de l’empire ottoman. C’est suite à la grande offensive de 1551 que l’ordre fut donné. D’autant plus que les turques se préparaient déjà à assiéger Malte.

    Il n’a fallu que six mois pour construire le fort Saint Elme en forme d’étoile. C’est une prouesse car à l’époque, il n’y avait que des outils manuels sur lesquels s’appuyer. Ainsi, il est prêt pour défendre l’île de Malte lors de la première attaque ottomane en 1565.

    Pendant le siège, l’histoire du Fort est légendaire. La garnison initiale du Fort était d’environ 150 chevaliers accompagnés de 600 soldats dont la majorité était espagnole, et de 60 galériens armés. Elle pouvait être renforcée par bateau depuis les forts de l’autre côté du grand port. Le fort a subi de nombreux tirs aux canons tandis que les unités d’infanterie ottomane tentaient de briser les murs. Finalement, il est capturé au bout d’un mois. Aucun des chevaliers n’a survécu, et seulement neuf défenseurs de Malte ont eu la vie sauve en agent jusqu’au Fort Saint-Ange qui se trouve de l’autre côté du grand port. Cependant, l’ennemi a perdu tellement de troupes pour capturer ce seul bâtiment de défense que cela eu un grand impact au cours du grand siège. Le moral des troupes ayant fortement diminué. Aussi, la durée du siège a permis de gagner du temps pour la préparation des deux autres forteresses de Birgu et de Sliema avec l’arrivée de renforts venus d’Espagne qui ont chassé les ottomans ( les turcs )  dans un massacre sanglant.

    Lors du grand siège, les pertes se sont élevées à 4000 hommes pour les Turcs, 1500 hommes pour les chrétiens. Les turques se repositionnent alors dans le port de Malte, en renforçant leur artillerie pour attaquer Birgu et Sliema. 

    À la fin du siège, les chevaliers décidèrent de le reconstruire, en agrandissant, et en le renforçant pour faire partie de tout un plan de fortification de la nouvelle ville et capitale de la Valette. Au fil des ans, le bastion Vendôme a été ajouté, tandis que les Britanniques ont fait des adaptations pour pouvoir y implanter de l’artillerie lourde. Ainsi, pendant la seconde guerre mondiale, le fort Saint Elme a joué un rôle important pour défendre l’île de Malte contre les attaques maritimes sur le grand port.

    Fort saint elme

    2. Le musée de la guerre de Malte

    Aujourd’hui, les murs du Fort Saint Elmo abritent le musée national de la guerre. Il abrite une étonnante collection historique qui fait voyager dans le temps depuis les premiers instants de l’âge de bronze jusqu’aux temps modernes.

    En se promenant d’une salle à l’autre, il est facile de suivre la chronologie qui détaille l’histoire de l’île de Malte. Les expositions comprennent  des instants de la deuxième guerre punique, de la période romaine antérieure, de la période byzantine, de la période arabe à partir de 870, et enfin de la période des chevaliers à partir de leur arrivée en 1530. Sans oublier l’histoire plus récente avec les périodes françaises et britanniques et les deux grandes guerres mondiales.

    Le grand siège de Malte 2565 occupe une grande place dans le musée national de Malte de la guerre. Il y a de nombreuses informations sur les travaux de fortification de l’archipel, avec notamment la construction des tours côtières construites au XVIIe siècle par les chevaliers.

    Les guerres mondiales ont aussi une importance dans le musée. On n’y trouve des photos de ces moments sombres de l’histoire qui montrent toutes les difficultés que les habitants de Malte ont eues pendant la guerre. Un affichage impressionnant de l’opération Pedestal est présent; c’était une opération britannique désespérée qui tentait de livrer des fournitures à la forteresse pendant la seconde guerre mondiale.

    Un autre bien précieux du musée est la célèbre Croix de Georges qui a été décerné à Malte par le roi George cinq en avril 1942. C’était une reconnaissance pour la résilience de la population maltaise face aux difficultés ressenties pendant les bombardements.

    musee de la guerre

    3. Informations pratiques de Visite

    Pour organiser vos visites à Malte et au fort, voici les informations utiles : 

    Horaires de visite d’été : du 1er avril au 30 septembre : ouvert de 9h à 18h.

    Horaires de visite d’hiver : du 1er octobre au 31 mars : ouvert de 9h à 17h.

    Tarifs de visite : 

    Adultes : 10€ ( de 18 à 59 ans )

    Ados : 7.5 € ( de 12 à 17 ans )

    Seniors : 7.5 € +60 ans

    Enfants : 5.5 € ( de 6 à 11 ans )

    Bambins : gratuit

    entree du fort
    QUE FAIRE A MALTE ? 
    Booking.com
    Retour haut de page