Erice : visiter ce fabuleux village médiéval de Sicile

Erice se situe à moins de 15 km de Trapani et à 13 km de Palerme. Elle est accessible en voiture, en bus, mais aussi en prenant le funiculaire qui relie la ville de Trapani jusqu’au sommet de Erice à 750 m au-dessus du niveau de la mer. Lorsqu’on vient passer la journée ici, on remonte un peu le temps en découvrant ce village médiéval de l’île. C’est un mélange de petites rues étroites, qui permettent parfois le passage d’une seule personne. De temps en temps, les ruelles s’ouvrent sur des paysages à couper le souffle, offrant de véritables terrasses panoramiques sur la mer Méditerranée. Ici, l’atmosphère est calme, silencieuse, hors du temps. Pourtant en été, les touristes venus de l’île de Sicile et d’ailleurs en Europe se pressent pour découvrir ce fabuleux joyau d’Italie. Une balade dans les rues de Erice constitue un moment agréable pour le voyageur. On ne peut s’empêcher de rentrer dans les petites boutiques artisanales et de s’acheter quelques souvenirs ou encore des pâtisseries locales.

De Erice, la vue plongeante sur Trapani, les îles Egades et les marais salants de Marsala est une des plus belles de Sicile. Ce n’est pas la seule raison pour laquelle il faut venir ici. Il y a tant à découvrir dans ce petit village développé par les Romains, les Arabes puis les Normands. Le Castello de Venere dévoile sa silhouette majestueuse de loin, dominant la vallée pour protéger les lieux du mieux possible. Aujourd’hui, le Castello héberge simplement les touristes, son rôle défensif n’est plus à l’ordre du jour. Plus loin dans la vieille ville, de nombreuses églises sont ouvertes à la visite, dont la cathédrale qui est un édifice religieux somptueux. Sa forme massive lui fait presque ressembler à un bâtiment fortifié avec sa tour qui la protège. Le quartier espagnol est un autre lieu agréable pour se balader et avoir une vue dégagée sur la région.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Scroll to Top

    1. La Porta Trapani

    Comme tout village médiéval qui se respecte, Erice possède 3 portes d’entrées dont la porta Trapani. Elle fait partie des anciens murs défensifs de la cité qui ont été construits durant l’Antiquité. C’est un prestigieux point d’entrée qui mène à l’intérieur des petites ruelles typiques de la vieille ville. On suppose qu’elle fut érigée entre le troisième et le XIVe siècle, avec un plan rectangulaire et deux bastions pour défendre les habitants. 

    La face de la porta Trapani qui se situe à l’intérieur de la ville comporte une fenêtre directement taillée dans la pierre avec un chapiteau qui représente le symbole architectural chrétien par excellence. Autrefois, ces représentations religieuses chrétiennes servaient à la population pour manifester leurs croyances envers Dieu. Cette structure n’est pas d’origine, elle fut modifiée au fil du temps.

    porta trapani
    Porta Trapani

    2. La Cathédrale d'Erice

    La Cathédrale d’Erice appelée Chiesa Matrice se trouve sur la place qui porte le même nom à quelques pas seulement de la porte Trapani. C’est le principal édifice religieux du village.  Le Duomo fut construit en 1314 dans le style gothique voulu par l’architecte. Au fil de son histoire et notamment pendant l’occupation espagnole, elle subit plusieurs modifications avec l’ajout de quelques chapelles. C’est alors que le bel escalier extérieur est construit en 1769, ainsi que le plafond remanié dans le style néogothique en 1853.

    De nos jours, le Duomo d’Erice possède de l’extérieur un style purement catalan. On retrouve une belle rosace, un dôme majestueux, tandis que l’intérieur est constitué de trois nefs séparées par des rangées de piliers. Les chapelles latérales abritent des œuvres d’art d’une grande valeur. Le trésor de la cathédrale mérite aussi une visite pour voir de belles collections d’argent faisant partie des plus belles de la Sicile.

    la cathédrale d'erice
    La cathédrale d'Erice

    3. L'église San Giuliano

    Cette petite église de Sicile fut construite en 1076 en remerciement à San Giuliano pour le remercier de l’aide qui a été apportée pour résister au siège contre les musulmans. La ville a d’ailleurs gardé le nom de Monte San Giuliano jusqu’en 1936. À l’intérieur, on découvre un groupe de statues qui représentent les derniers moments de la vie sur terre de Jésus-Christ. Ils ont été fabriqués à Trapani en bois par des artisans locaux tandis que les costumes datent de la période espagnole à la fin du XVIIe siècle.

    erice chiesa di san giuliano
    Erice - Chiesa di San Giuliano

    4. L'église de Sant'Orsola

    L’église de Sant’Orsola a été construite en 1413, puis elle fut rénovée à plusieurs reprises et agrandie en 1631.. Elle conserve toutefois sa jolie structure d’origine avec des voûtes de style gothique. de l’extérieur, c’est un bel édifice qui n’est pas ostentatoire mais qui a son charme dans le paysage sicilien. À l’intérieur de l’église on découvre des sculptures du XVIIIe siècle, dont certaines ont une vraie valeur puisqu’elles sont attribuées à des artistes italiens de renommée. Il subsiste quelques vestiges de fresques médiévales. Aujourd’hui, le lieu sert d’auditorium.

    5. Les murs cyclopéens

    Une visite du village d’ Erice en Sicile ne peut se faire sans admirer les murs cyclopéens qui datent du septième siècle avant notre ère. Cette magnifique muraille que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, même pas à Palerme, fait le tour du village sur un peu moins de 1 km de longueur. Autrefois, les murs faisaient le tour complet pour protéger la ville, ses églises et ses habitants des envahisseurs. L’endroit était réputé pour être une forteresse imprenable de la région. Les murs ont été renforcés au fil du temps, par les Romains et les Normands pendant leur occupation. Parfois, on aperçoit des trous qui étaient faits pour le passage des habitants et des provisions.

    En longeant les murs cyclopéens du village lors d’une excursion à la journée, le touriste peut encore remarquer les trois portes d’entrée, les 16 tours de défense, et les nombreuses petites ouvertures pour l’approvisionnement en nourriture.

    erice les murs cyclopéens
    Erice - les murs cyclopéens

    6. Le château de Vénus

    Pendant votre séjour d’une journée à Erice, vous effectuerez obligatoirement la visite du château de Vénus qui est une fortification indispensable à l’époque pour protéger la ville. Le château se dresse au sommet de la montagne, avec une vue imprenable sur la région. On dit que par temps clair, il est même possible d’observer les rives de la Tunisie.

    Les origines du château de Vénus sont anciennes, puisque ce sont les Romains qui lui ont érigé à cet endroit. On venait alors du monde entier pour rendre hommage à la déesse Vénus dans le château lui était dédiée. Plus tard, pendant l’occupation normande, l’ancien temple est remplacé par le château actuel avec des murs épais. Ils venaient renforcer le système défensif qu’il y avait déjà avec les murs cyclopéens. À la fin du XIXe siècle, le château est récupéré par un comte qui fait reconstruire une tour et le jardin public du Balio.

    erice le château de vénus
    Erice - le château de Vénus

    7. Les jardins Balio

    Autour du château, on trouve le magnifique jardin du Balio. Sans s’en rendre compte, on a l’impression d’avoir franchi une frontière entre le village d’ Erice en Sicile et un magnifique écrin de verdure. Le jardin est fait de sous-bois, d’arbustes, de haies, il est décoré par de petites cours et des fontaines qui lui confèrent un aspect bucolique. C’est un lieu unique dans le genre, qui permet de faire une belle parenthèse de son excursion à la journée dans le village.

    erice le jardin du balio
    Erice - le jardin du Balio

    8. Le quartier Espagnol

    Le quartier espagnol constitue un endroit unique dans la ville de par sa position privilégiée sur un promontoire rocheux pittoresque. On vient ici pour découvrir sans doute le plus beau point de vue de Erice. Il se dit que le château dont il reste aujourd’hui tout de même de beaux vestiges a été construit au septième siècle de notre ère. Il était alors le quartier général des soldats espagnols. Toutefois, sa construction n’a jamais été achevée, et personne ne sait pourquoi aujourd’hui.

    La ruine du château fut restée abandonnée pendant plusieurs siècles avant d’être récupérée par le comte Pepoli à la fin du XIXe siècle. Il voulait en faire un musée, mais le projet n’a pu aboutir. Aujourd’hui le quartier espagnol est utilisé comme lieu d’hébergement pour les touristes.

    erice quartier espagnol
    Erice - Quartier Espagnol

    9. Les musées de Erice

    La ville d’Erice propose la visite de trois petits musées intéressants.

    Le musée Cordici se trouve à l’intérieur de la mairie, il abrite une collection d’objets archéologiques, mais aussi des peintures et des manuscrits.

    Le musée agro-forestier de San Matteo est dédié aux amoureux de la nature, il comprend une belle collection de flore et de faune caractéristique de cette région en Sicile. Des anciens objets qui servaient à l’exploitation agricole y sont également exposés.

    Le musée malacologique propose d’admirer des coquillages mais aussi une belle collection de crustacés et de fossiles romains qui remontent à la Préhistoire.

    erice musée de cordici
    Erice - musée de Cordici

    10. Prendre le téléphérique d'Erice

    Il existe une manière très agréable de se rendre à Erice : prendre le funiculaire à partir de la ville de Trapani. Le funiculaire embarque les voyageurs dans des cabines de huit personnes qui permettent de faire la montée jusqu’au village en 10 minutes seulement. Pour un prix correct, cela permet de profiter du très beau panorama sur Trapani et sur les îles voisines. Une bonne idée est de repartir de là-haut lorsqu’il fait nuit pour admirer la ville totalement illuminée.

    11. Les marais salants de Marsala

    Après la visite d’ Erice, il est temps de reprendre la route en direction de Palerme ou de Trapani. Mais ce serait une erreur de ne pas faire une pause à Marsala qui se trouve à seulement 10 km de là. Marsala, c’est une lagune bordée de marais salant que l’on peut voir depuis le village. On observe de loin des tas de sels recouverts de tuiles. Les anciens moulins à vent sont encore visibles, même s’ils ne sont plus utilisés aujourd’hui. Ils ont toutefois un rôle important, celui d’égayer le paysage et de le rendre encore plus beau. Les marais salants sont aussi un refuge incontournable pour les flamants roses qui apprécient de venir ici  pour se nourrir.

    marsala les marais salants
    Marsala - les marais salants

    Où dormir à Erice ?

    Liste des hébergements disponibles à Erice :

    Booking.com

    Notre avis sur Erice

    Erice est un très joli village de Sicile à visiter quand on est dans la région de Palerme. Il n’y a pas autant de monuments à découvrir, mais c’est aussi cela qui fait le charme des lieux. Comment ne pas apprécier de faire le tour des murs cyclopéens qui nous transportent dans un autre temps. Si les visites ne sont pas nombreuses, elles sont tout de même remarquables avec le château de Vénus et les nombreuses églises dont le Duomo. Mais ce qui émerveille surtout, c’est le panorama qui domine toute la région et qui permet d’observer Trapani, les marais salants, mais aussi les îles voisines et peut-être même la Tunisie lorsque la météo le permet. Erice fait partie aujourd’hui de la plupart des circuits touristiques, ce qui en fait un des lieux les plus appréciables en Sicile.

    Bonus : d’autres jolies photos de la ville d’Erice pour vous donner envie d’y aller 🙂

    Bonus : notre galerie photos

    Nos guides de voyage en Sicile

    Organisez votre voyage en Sicile

    Trouvez un logement

    Activités et excursions

    Votre voiture de location